L’actualité du e-commerce

L'actualité du e-commerce

Le e-commerce est un secteur en constant développement. C’est un marché qui évolue de façon permanente et qui change vite, très vite. Lorsque l’on parle de e-commerce, de e-boutique, on regroupe les milliers voir les millions d’entreprises qui se partage l’activité commerciale sur le net.
On entend par là toutes les e-boutiques bien entendu, mais aussi les sites de vente en ligne, de vente aux enchères et tous les prestataires qui viennent se greffer autour et faire fonctionner le e-commerce comme on le connaît.

La création de boutiques en ligne n’a jamais si bien fonctionné que ces dernières années avec par exemple 24% de croissance supplémentaire pour le e-commerce français en 2010. On comptait déjà 14.5 milliard d’euro injectés au cours des six premiers mois de l’année 2010.
Si ces chiffres peuvent paraître énormes aux vues de la taille de la France, il suffit de savoir que pas moins de 28 million de français achètent en ligne pour mieux les comprendre. C’est face à cette croissance du e-commerce en général et devant la multiplication de créations de boutiques en ligne que le gouvernement, à travers l’Europe, à décidé de durcir un temps soit peu les réglementations. De plus en plus, les sites de e-commerces se voient obligés de suivre la même réglementation que les boutiques classiques. Un e-G8 s’est d’ailleurs tenu au moi de Mai dernier afin d’aborder ( entre autres ) ce thème.
Le développement spectaculaire de la création de boutique en ligne via l’accroissement du secteur e-commerce, possède toutefois ses bons et ses mauvais cotés.

Il génère de l’argent comme nous avons pu le voir et créé des dizaines voir plus, de services en lien direct avec les e-boutiques et l’utilisation de plus en plus nomade du net. Le développement du paiement via un terminal mobile en fait partie. C’est une des dernières créations du secteur pour permettre d’accroître encore les ventes et donc la création de boutiques en ligne.

Mais pour accroître toujours plus le nombre de visiteurs de ces dernières, des « fack users » de faux utilisateurs ce sont organisés. Sans être clients du site, ces derniers donnent de bons avis et faussent ainsi l’objectivité des commentaires.
Pour autant l’un ne va pas sans l’autre et la création de boutiques en ligne ne s’en ressent pas..

Partagez si vous aimez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *